C'est pourquoi (4) : libéré de la loi

La Bible est claire: tout homme qui vient dans ce monde est sous la loi de Dieu. C’est ce qui est impliqué dans l’image du mariage en Romains 7 v 1-3: «Ignorez-vous, frères - car je parle à des gens qui connaissent la loi, - que la loi exerce son pouvoir sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ? Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu'il est vivant; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari. Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d'un autre homme, elle sera appelée adultère; mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu'elle n'est point adultère en devenant la femme d'un autre.»

Mais quel est ensuite le point que fait l'apôtre Paul ? Il dit au v 4 que le croyant est celui qui est mis à mort. «De même, mes frères, vous aussi vous avez été, par le corps de Christ, mis à mort en ce qui concerne la loi, pour que vous apparteniez à un autre, à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu.»

L’homme est sous la loi de Dieu depuis le jour d’Adam. Il n'en est libéré que par la foi en Jésus-Christ.
Adam, le premier homme, était le représentant de toute l’humanité (Romains 5). Dieu le place dans le jardin d’Eden, lui donne la première révélation de sa volonté (Genèse 2 v 16-17). C'est en fait une alliance avec une mise en garde, un jugement en cas de désobéissance. Ce premier commandement est l’expression de la volonté de Dieu, volonté qui sera développée plus tard dans la loi donnée à Moïse. Mais cette loi se résume par ces commandements: aimer Dieu de tout son cœur, aimer son prochain comme soi-même (obéissance parfaite).
Pour Adam, obéir à l’ordre que Dieu lui avait donné était pour lui l’occasion de manifester son amour envers son Créateur.


Mais Satan a pris ce commandement et a fait naître la convoitise dans le cœur d’Adam et Eve: l’Adversaire se saisit de cette loi pour amener la Chute. Aujourd’hui, c’est plus facile, parce que l’homme n’a plus la nature parfaite qu’avait Adam: le péché est en l'homme, et c’est le péché qui se saisit de la loi (Romains 7 v 8).
Pour ceux qui refusent de croire que l’homme a hérité d’une nature mauvaise et pécheresse, Satan les amène à se confier dans des systèmes, des principes de moralité: l’homme se compare à son voisin, établit une échelle de valeurs: «je suis meilleur que lui et je suis sûr que Dieu m’acceptera plus facilement parce que je ne fais pas comme mon voisin»… L’homme tombe dans la tentation de regarder à soi, de se réfugier dans sa moralité, dans sa religion. L’Adversaire prend le commandement et, le plaçant devant l’homme moral, l’amène à se confier dans son système de valeurs : «Dieu m’acceptera mieux aujourd’hui parce que j’ai mieux obéi à sa loi que je ne l'ai fait hier».

Mais l’homme ne peut plus obéir à cette loi, à cette révélation de la volonté de Dieu, il est pécheur, il est sous la tyrannie de la loi, elle le tient captif.
Galates 3 v 10: «Car tous ceux qui s'attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique.»
Romains 3 v 19: «Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu.»
Et comme l’homme ne peut plus obéir de manière parfaite à cette loi (puisqu'il est pécheur de naissance), il est coupable devant Dieu, il est sous la malédiction de cette loi. Au lieu d’être une aide pour lui, cette loi devient malédiction, elle le condamne parce qu’il n’atteint pas la perfection requise, l’obéissance parfaite.
Et cette condamnation sera prononcée, le châtiment sera déversé sur l'homme pécheur parce que c’est son salaire, il le mérite, c’est un dû.

Mais il y a une bonne nouvelle ! Ce châtiment peut être payé par un Substitut, un représentant.
Comme Adam a représenté toute l’humanité et l’a entraînée dans le péché, Jésus-Christ, le second Adam, représente l’humanité qui se confie en lui. Il est né, comme tous les hommes, sous la loi, mais il a accompli la loi en tout point; il est devenu malédiction pour ceux qui croient en lui, parce qu’il a pris sur lui leurs péchés et qu’il a été condamné à leur place; il a obtenu un héritage, son peuple, son épouse, avec qui il partage toutes les bénédictions spirituelles.
Psaume 33 v 12: «Heureuse la nation dont l'Éternel est le Dieu ! Heureux le peuple qu'il choisit pour son héritage !»…

Tout homme qui est en Christ n’est plus sous la loi

Éphésiens 2 v 8: «Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.»
Galates 3 v 12 : «Or, la loi ne procède pas de la foi; mais elle dit: Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles.»
Personne ne peut pratiquer la loi. Seul Christ a accompli la loi. C’est donc par la foi en lui, le représentant, que l’homme est sauvé, délivré de la tyrannie et de la condamnation de la loi.
Pour reprendre l’image du mariage de Romains 7: le croyant est mort à la loi, son premier mari. Et par son union avec Christ dans sa mort, le croyant et marié et fait un avec lui dans sa résurrection. Il n’y a plus de lien avec le 1er époux, le croyant est dégagé. Il est libre de cette loi, de cette alliance des œuvres, comme s’il n’avait jamais été sous elle. C’est ce que l’apôtre avait dit en 6 v 14: «Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.»
Le chrétien appartient maintenant à un autre, AFIN de produire des fruits pour Dieu et de vivre pour sa gloire.
Le Seigneur Jésus utilise le même langage en Jean 15 v 1-8 en utilisant l'image du Cep et des branches, avec la nécessité de demeurer en lui.
Produire des fruits pour Dieu, ce n’est pas suivre un système de règles, de lois, de moralité, mais c'est vivre dans une union personnelle et vivante avec Christ.

Image:
Quand deux personnes se marient, elles ne font qu'un. Et l'on observe petit à petit un changement dans leur comportement respectif. L'homme ne laisse plus traîner ses chaussettes par terre, mais les met dans la panière à linge. La femme apprend à ne pas presser n'importe où sur le tube de dentifrice. Pourquoi ? Est-ce que le Maire leur a donné le manuel du parfait couple ? Est-ce qu’ils ont reçu lors de la célébration les 10 commandements de la vie de couple ? NON. Alors pourquoi ce changement ? Alors qu’ils avancent ensemble dans leur union, ils apprennent à se connaître, à voir ce que l’un apprécie et l’autre désapprouve. Et chacun change sa conduite, par amour pour l’autre. Cela vient du cœur, ce n’est pas quelque chose qui est écrit sur un manuel de la vie du couple…

C'est ce qui se passe pour le croyant. En Romains 6 v 17, Paul dit : «Mais grâces soient rendues à Dieu, de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de cœur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits.»
Le croyant aime Dieu, non pas parce que la loi lui demande de l’aimer, mais parce qu’il se sait aimé de Lui. Dieu l'a aimé le premier, l'a uni à son Fils, l'a libéré de l’esprit de servitude pour lui donner l’esprit d’adoption.
Bien entendu, le croyant aime la loi de Dieu, parce qu’elle révèle la personne, la volonté, les exigences de Dieu, et le croyant possède maintenant la vie de Dieu. Il aime cette loi parce qu’elle est pure, parce qu’elle couvre toute la vie, parce qu’elle ne change pas, parce qu’elle est maintenant écrite sur le cœur. Le croyant prend plaisir dans cette loi, parce qu’elle est parfaite.
Mais il n'est plus retenu par cette loi, il n'est plus esclave de cette loi, obligé de vivre une vie parfaite, sans faille pour être accepté par Dieu, et obligé de subir la condamnation à cause de ses péchés: quelqu’un l’a fait à sa place !

Le chrétien est donc libéré de la loi – mais il est appelé à vivre, à servir l’Éternel son Dieu, non avec un esprit légaliste, sous un joug, mais animé par l’Esprit de Dieu, l’esprit de liberté.
Et c’est en avançant dans son union avec Christ, en demeurant en lui, qu'il portera du fruit à sa gloire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Le site va changer d'adresse en novembre 2012.

À partir du 22 octobre, l'adresse est

www.levangileaujourdhui.net.

×