Peur du nucléaire ?

Peur du nucléaire... ou peur de la mort ?

Les récents événements au Japon (secousse, tsunami, explosions à la centrale de Fukushima) suscitent un mouvement de crainte, poussant certains à vouloir «sortir du nucléaire». Malheureusement, cette politique du «tout nucléaire» a été choisie par Charles De Gaulle, et les alternatives pour répondre aux besoins de notre société énergivore ne semblent pas encore au point. Dans l'immédiat, qui se poursuivra sur du long terme, l'homme devra vivre avec les conséquences de ses choix. Qu'il le veuille ou non.

Cela est vrai pour la vie dite «normale». L'homme a choisi de vivre sans Dieu, de ne pas se préoccuper de sa destinée éternelle, de vivre avant tout pour l'instant présent en cherchant un maximum de plaisir et de satisfaction personnelle, de ne pas écouter la voix de son Créateur. Mais il doit vivre, même s'il le trouve difficile, avec les conséquences de son choix.

La conséquence la plus marquante est sans doute l'absence de paix : paix intérieure (au sujet de sa raison d'être, de l'avenir, de sa destinée après la mort), la paix dans le couple et la famille (déchirements, divorce), la paix dans ses relations de voisinage et de travail, la paix dans les quartiers dits «sensibles» et dans le monde en général... L'homme, dans son for intérieur, désire la paix, mais il ne trouve pas de paix durable.

La raison ? L'homme est en guerre contre Dieu à cause de son péché, de son choix de vivre sans Dieu. Et le salaire du péché, c'est la mort. La mort spirituelle dans un premier temps (aucun intérêt pour Dieu, aucune capacité à lui obéir), puis la mort physique et la mort éternelle. Les événements récents le mettent en face de cette réalité : devant un phénomène qu'il ne peut maîtriser, l'homme, consciemment ou non, se retrouve face à la réalité : un jour, il devra affronter la mort et se présenter devant l'éternité... et il n'est pas prêt. L'homme a peur du nucléaire, surtout quand il ne le maîtrise pas, parce qu'il a peur de la mort. Quand il le maîtrise (comme dans les examens IRM par exemple), il n'a pas peur de l'utiliser, bien au contraire. Mais quand tout se dérègle, sa peur de la mort se réveille... Parce qu'après la mort vient le jugement, et l'homme essaie de l'ignorer.

Pourtant, il existe une bonne nouvelle. Après avoir déclaré que le salaire du péché c'est la mort, la Bible continue en annonçant que «le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur» (Romains 6:23).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Le site va changer d'adresse en novembre 2012.

À partir du 22 octobre, l'adresse est

www.levangileaujourdhui.net.